Le stérilet : C’est posé !

Parce que la prévention est importante, l’information va de pair ! Et concernant le stérilet … Très peu d’info !
Ayant sauté le pas, j’avais envie de raconter mon aventure vers la liberté ^^, et surtout il fallait que j’en parle car personne n’ose réellement … un blog c’est plus facile pour des choses comme ça alors faisons !

Il y à maintenant, bientôt, 2 ans, j’ai pris cette décision de changer de moyen de contraception. Ma vie d’avant ? Pilule oubliée bien trop de fois pour ne pas avoir d’angoisse, des hormones en croissance (petit bidon bonjour) et des remontrances de mon médecin parce que je prenais 3 pilules le même jour (bah oui, j’oubliais et je me disais que ça ferait quand même effet).

Jusqu’au jour où Doc. m’a dit que le faite de prendre plusieurs pilules en même temps pouvais me rendre stérile … Décomposition instantanée … J’ai réfléchi 2 mois, je me disais que je ne voulais plus être dépendante d’un cachet, qu’il me fallait quelque chose “d’automatique”. J’ai d’abords pensé à un implant, après encore de la réflexion, je me suis dit que finalement, je ne voulais plus de tout ces médoc que je m’envoyais dans le corps ! Tous les jours tu t’envoie une dose d’hormones, c’est pas une forme de drogue ça? (Ah non, il manque l’addition -> ce qui résoudrait pas mal d’oublis ^^)

Après avoir discuté avec ma Cousine Chérie … Je me suis dit que LA solution c’était Le STERILET ! ^^

Une pose, plus de contraintes pendant 5 ans ! Le soucis c’est que partout j’avais entendu dire qu’avoir un stérilet sans avoir eu d’enfant c’était pas top …

FAUX !

Aujourd’hui il existe des stérilets spéciaux pour les femmes n’ayant jamais eu d’enfant et désirant en avoir dans le futur (plus ou moins procheeeee) … 😉

On fabrique donc aujourd’hui des stérilets à base de cuivre …… Le stérilet, à l’origine, c’est du cuivre et du plastique. Ça ressemble à un T.

(PARENTHESE HISTORIQUE)
Stérilet en cuivre : L’histoire d’une oeuvre ^^

Le stérilet fait ses premières apparitions début 1900, sous forme de rond en plastique. Ce n’est qu’en 1958 que le stérilet Margulies, du nom de son inventeur, fait son apparition. Trop large, il n’est agréable ni pour la porteuse ni pour son partenaire sexuel et ne tardera pas à être détrôné quand, en 1964, le stérilet de Lippes est révélé à la face du monde. Plus étroit, celui-ci gagnera vite le coeur – et l’utérus – d’une grande partie des femmes d’Amérique et d’ailleurs. On y ajoute du cuivre en 1968 pour renforcer ses vertus contraceptives tout en réduisant encore sa taille. Le stérilet, à cette époque, est un contraceptif fiable sur le long terme, mais également le premier contraceptif d’urgence valable.

En 1975 néanmoins, patatras : le procès Dalkon Shield. Suite à une centaine d’infections utérines manifestement dues au stérilet du même nom, ce dernier perd toute sa notoriété durement gagnée. Depuis, le bout de cuivre traîne sa mauvaise réputation.

Et sinon, les hormones ?
Lancée dans les années 60, la pilule contraceptive reste l’une des grandes victoires du féminisme moderne. Alors oui, c’était une grande et belle révolution, oui c’était un pas de géant pour la femme et sa condition alors presqu’inexistante. Mais en 2013, la pilule c’est aussi un coût. Certaines pilules montent jusqu’a 6000xfp les 3 plaquettes, (sources de copines, il y a peut être plus cher). Douze mois par an et tous les ans jusqu’à ce que, pendant 9 mois, la patiente décide de faire une pause-bébé. On ne fera pas le coup des 3 Ferraris en quinze ans mais tout de même, c’est cher.

Et puis c’est contraignant. Rendez-vous compte ! Une pilule par jour. Pour toutes celles qui, comme moi, ont un souci avec la ponctualité et avec leur cerveau, c’est un problème. C’est même le meilleur moyen de tomber enceinte. Personnellement, j’en avais ma claque !

Revenons à moi ….
Un jour, lors d’un rendez vous annuel chez Doc, je demande plus de précision sur la chose, savoir je pouvais m’en faire poser un ? Si c’était rapide? Douloureux ? Cher ? ….

Concrètement, c’est possible pour une jeune femme comme moi (enfin j’avais 23 ans à l’époque).
La pause est rapide, 1/2 heure et hop, il faut juste attendre la fin des règles pour la pose.
Douloureux …. Hum on va d’abord parler du prix!
Le prix, sincèrement, ce n’est pas cher comparé à la pilule : 5000 xfp le stérilet + 5000 xfp environs la consultation pour la pose, tout ça amorti sur 5 ans ! ^^ (oui il faut remplacer la chose tous les 5 ans)

Bon revenons à la pose… Le stérilet, concrètement, ça se passe comment ?

Le gynéco te rédige une ordonnance, tu vas chercher ta chose et tu retournes le voir une semaine après la fin de tes dernières règles pour un “placement interne”. (GLAM)

Je ne sais pas vous, mais moi, mon utérus m’en fait facilement voir de toutes les couleurs. Naturellement, la pose de mon stérilet n’y a pas fait exception. On ne va pas se mentir, ça n’a rien d’agréable. Je pense même qu’une larme a dû m’échapper entre le moment où il a passé mon col et celui où il a retiré son outil. C’est en remettant ma culotte que je me suis solennellement promis que jamais un bébé ne sortirait par là ! ^^(La douleur est en faite … indescriptible, ça te coupe le souffle, tu te dis “Mais pouuuuurrqqqquuoooiiii !” et voila)

Ensuite, le/la gynéco fait une échographie rapide pour vérifier que le stérilet est bien placé, te prescrit des anti-douleur et te laisse partir (Perso je n’en ai pas pris, juste du doliprane, après tout dépend du degrès de douleur que tu supporte 🙂 )

Après la pose, la question qui revient est “Est ce que Monsieur va sentir cet objet ?” Alors explication, il y a un fil après le T histoire de pouvoir le récupérer plus facilement … Du coup il se peut que votre partenaire touche ce bout de fil … Pas de panique il suffit de le faire raccourcir !

Le bonheur s’en suit .. !

Pendant la nuit qui à suivie la pose j’ai eu l’impression que mon utérus tentait d’accoucher de mon stérilet. C’était pas agréable, mais on se remettait vite sur pied. Aujourd’hui, ça fait 2 ans, mes règles ne sont pas plus douloureuses qu’avant (même si j’ai eu un temps d’adaptation), je ne suis pas tombée enceinte, mais surtout, je me sent légère, mon corps a changé et je ne m’inquiète plus de savoir si oui ou non j’ai pris un comprimé !

En résumé, une 1/2 de pose 2 jours max à s’en remettre et cinq ans de sérénité. Le ratio est vite fait !

Ça vous a plu ? Faites tourner !

Partagez cet article avec vos amis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *